FEATURED POST

Texas | A Dangerous Man. At 18, Billy Joe Wardlow took a man’s life. Nearly 30 years later, the state still wants his.

Image
Like any place humans gather, death row has a culture. Billy Wardlow says it's different in many ways from general population. One is in how new inmates are treated. "In [general population], the guys around you would try to find some way to exploit you," Wardlow said. "Death row, with a few exceptions, will often extend a hand of friendship to the 'new boot' so they can get on their feet ... Most of us get together and let each other know what we can send to the new guy."
One of the cherished myths of those who support the death penalty is that it is reserved for the “worst of the worst,” those beyond redemption.
Wardlow typically sends writing materials, food, clothes, and hygiene products. Recently, after receiving some of these items, a new inmate asked Wardlow what he owed him. "I told him to remember how guys helped him when he saw someone else new," Wardlow said. "Pay it forward, as the saying goes."
Sending gifts is one thin…

Quatre hommes dont un mineur condamnés à mort en Iran

Les accusés, quatre personnes dont un mineur de 17 ans, ont été condamnés pour le viol d'un homme. Ils nient les faits, et affirment que leurs déclarations signées ont été obtenues de force par la police.

Quatre personnes, dont un mineur de 17 ans, ont été condamnés par un tribunal iranien pour le viol d'un homme, a rapporté samedi 9 août le journal Etemad Melli.
Hamid, Ebrahim, Mehdi et Mohammad, identifiés par leurs prénoms, nient les faits, et affirment que la police les a forcés à faire de fausses dépositions, indique le journal.
"Après la bagarre, la police nous a arrêtés moi et Mohammad et nous a forcés à reconnaître que nous avions fait ça (le viol). L'officier a dit : 'Ecrivez ce que je vous dis'", a raconté Medhi, le mineur de 17 ans, cité par le journal.
"Nous avions eu des problèmes avec le plaignant et sa famille avant, et ils ont déposé une plainte contre nous", selon Hamid, un autre accusé.

Adultère passible de la peine de mort

"L'agent de police m'a demandé de reconnaître ma responsabilité et m'a dit que si je le faisais, il résoudrait le problème. Sous la pression j'ai fini par écrire tout ce qu'il m'avait dit et j'ai signé", a ajouté Hamid.
Le verdict doit encore être soumis à l'approbation finale de la Cour suprême.
La communauté internationale a exhorté Téhéran à abolir la peine capitale pour les condamnés mineurs au moment des faits.
Selon un décompte d'Amnesty International, 317 personnes ont été exécutées par les autorités iraniennes. L'Iran est donc le deuxième pays où la peine de mort est la plus appliquée, derrière la Chine.
En Iran, le meurtre, le viol ou encore l'adultère et l'homosexualité sont passibles de la peine de mort.

Source : NouvelObs.com

Most Viewed (Last 7 Days)

Saudi Arabia | Execution caught on video

Texas | A Dangerous Man. At 18, Billy Joe Wardlow took a man’s life. Nearly 30 years later, the state still wants his.

20 Minutes to Death: Record of the Last Execution in France

Texas executes Danielle Simpson

USA | Boston Bomber Dzhokhar Tsarnaev Is Trying to Get off Death Row

Hardly believable: Death sentence mitigated in Belarus

Vietnam | Woman charged with double homicide receives capital punishment

The U.S. is Set to Execute a Man with Schizophrenia and Alzheimer's. He Won't Even Know Why | Opinion

Tennessee | Final Preparations Being Made For Execution Of Harold Wayne Nichols On Aug. 4

Belarus | FIDH asks to allow Vice President Stefanovich to consider a petition for pardon of the Kostev brothers